Dépôt Commun des Régiments Etrangers

Le Dépôt Commun des Régiments Etrangers (DCRE) est une unité d’administration, de l’instruction et de passage de la Légion étrangère. Le Dépôt est créé en Algérie en octobre 1933. Son rôle principal est de recevoir et d’organiser les engagés volontaires, de leur fournir des uniformes, du matériel et une formation militaire initiale, puis de les affecter aux régiments de la Légion étrangère. Le Dépôt commun reçoit également des légionnaires de retour au civil à la fin de leur contrat et achève leur traitement et décharges. Le DCRE est dissous en mars 1949.

 
Dépôt Commun des Régiments Etrangers - L'historique - DCRE

 
 

Dépôt Commun des Régiments Etrangers : 1933-1942

En février 1867, il est prescrit que les engagés volontaires au titre du Régiment Etranger (le nom pour la Légion, alors en partant du Mexique) devront être dirigés, à l’avenir, sur Sidi-Bel-Abbès, ville de la Légion en Algérie.

Mais ce n’est qu’au 1er octobre 1933 qu’il est créé à Sidi-Bel-Abbès le Dépôt Commun des Régiments Etrangers (DCRE). Le Lieutenant-colonel Albert Azan en prend le commandement. Le DCRE est composé d’un Bataillon d’instruction à six compagnies, d’un Bataillon de passage à quatre compagnies, et de quatre dépôts, installés en Algérie et en France. En novembre, une compagnie d’instruction d’engins et transmissions est créée encore au DCRE.

Bien qu’il est considéré comme un corps de troupe distinct, le DCRE n’est qu’un organisme spécialisé du 1er Etranger (1er REI), une partie de la “Maison-Mère”. Il assume les services particuliers au profit de la communauté légionnaire et les charges de Sidi-Bel-Abbès. Sa mission est d’engager, d’instruire et transiter tous ceux qui viennent à la Légion, ou libérer ceux qui vont la quitter. De plus, le DCRE s’occupe du moral, du service social, de la constitution des renforts ou directement des nouvelles unités. Il est aussi dépositaire de la tradition et dirige la Salle d’honneur de la Légion.

En 1935, le DCRE est sous les ordres du Chef de bataillon (puis Lieutenant-colonel) Théraube. Sa composition dans cette année est la suivante :

 

Dépôt Commun des Régiments Etrangers en 1935

  • Etat-major (basé à Sidi-Bel-Abbès)
  • Bataillon d’instruction (Sidi-Bel-Abbès)
    • Compagnie d’instruction N° 1 (Ain-el-Hadjar)
    • Compagnie d’instruction N° 2 (Saida)
    • Compagnie d’instruction N° 3 (Saida)
    • Compagnie d’instruction N° 4 (Le Kreider)
    • Compagnie d’instruction des cadres
    • Compagnie d’instruction de mitrailleuses
    • Compagnie d’instruction d’engins et de transmissions
  • Bataillon de passage (Sidi-Bel-Abbès)
    • Compagnie de passage N° 1
    • Compagnie de passage N° 2
    • Compagnie de passage N° 3
    • Compagnie de passage N° 4 (Bossuet)
  • Petit dépôt de la Légion (Oran)
  • Dépôt de convalescents (Arzew)
  • Dépôt de Transition (Marseille)
  • Annexe du Dépôt de Transition (Toul)

 
 

Le DCRE est parfois appelé comme le Dépôt Commun des Régiments Etrangers d’Infanterie, car à l’époque, le 1er REC (Régiment de cavalerie) était encore une unité très particulière et autonome, avec sa propre instruction (les recrues pour la cavalerie sont envoyées directement de Marseille au 1er REC). Mais en janvier 1939, l’Escadron d’instruction du 1er REC, jusqu’alors implanté en Tunisie avec son régiment, est transféré à Sidi-Bel-Abbès et rattaché au DCRE. Pour la première fois, le 1er REC est connecté avec la Portion centrale de la Légion.

En septembre 1939, pour s’occuper des engagés volontaires pour la durée de la guerre (E.V.D.G.) voulant se battre dans l’imminent conflit, le Dépôt métropolitain de la Légion étrangère (DMLE) est créé en France, basé au Fort de Vancia, au nord de Lyon. Ce dépôt occupe aussi une partie des camps de Sathonay et de La Valbonne pour instruire les hommes et pour former les 11e REI et 12e REI. Le DMLE, sous le commandement du Colonel Debas, appartient également au DCRE.

Le 15 janvier 1940 en Tunisie, un groupement de reconnaissance divisionnaire (GRDI 97) à l’effectif de 650 hommes est formé pour la front en France, avec un escadron du 1er REC, des éléments du 2e REC venus du Maroc, et avec 360 légionnaires du DCRE, alors sous le commandement du Colonel Girard.

Le mois suivant, un bataillon de marche est formé à Sidi-Bel-Abbès, par les hommes du DCRE et du 1er REI. Avec un autre bataillon venu du Maroc, il constituera la 13e Demi-brigade, future 13e DBLE.

 

Legion Etrangere - Algérie - Sidi-Bel-Abbès - Quartier Viénot - 1933
L’entrée du Quartier Viénot à Sidi-Bel-Abbès en 1933. La même année, le Dépôt Commun des Régiments Etrangers (DCRE) y est constitué.

Legion Etrangere - Certificat de bonne conduite - 1933
L’un des premiers Certificats de bonne conduite délivrés par le DCRE en 1933, signé par le Lt-Colonel Azan. Document publié avec l’aimable autorisation de Krzysztof Schramm, l’historien de l’A.A.A.L.E. en Pologne.
Legion Etrangere - Certificat de bonne conduite - 1933
Détail du certificat délivré par le DCRE en 1933. Le motif est encore celui du 1er REI, modifié à la main. Collection de Krzysztof Schramm.
Colonel Debas - Lt Colonel Azan - Legion Etrangere - Algérie - Sidi-Bel-Abbès - Quartier Viénot - 1935
Le Colonel Debas (qui dirigera le DMLE en France en 1939-40) et le Lt-colonel Azan du DCRE au Quartier Viénot à Sidi-Bel-Abbès, en 1935.
Commandant Théraube - Legion Etrangere - Tonkin - 1930
Le Chef de bataillon Théraube. Un officier “très sympathique”, il prend le commandement du DCRE à Sidi-Bel-Abbès en 1935, après avoir commandé les légionnaires en Indochine et au Levant.
Legion Etrangere - Dépôt de convalescents - Algérie - Arzew - 1935
Dépôt de convalescents de la Légion à Arzew en Algérie, en 1935.
Escadron d'instruction - Legion Etrangere - Algérie - Sidi-Bel-Abbès - Quartier Viénot - 1939
L’Escadron d’instruction du 1er REC (commandé par le Capitaine Vachnadze) en arrivant à Sidi-Bel-Abbès, en janvier 1939. Il sera rattaché au DCRE. Derrière les hommes, la CIET (Compagnie d’instruction d’engins et de transmissions du DCRE).
Section d'instruction - Legion Etrangere - Algérie - Sidi-Bel-Abbès - 1940
Une section d’instruction du DCRE près de Sidi-Bel-Abbès, en juillet 1940, juste après l’Armistice. Pour ces hommes, la Bataille de France est déjà terminée.

 
 

Dépôt Commun des Régiments Etrangers : 1942-1949

Depuis le 1er avril 1942, le DCRE est unité formant corps (considéré comme un régiment) distincte du 1er REI. Il est commandé par le colonel le plus ancien dans le grade parmi tous les chefs de corps de la Légion. De plus, ce colonel est responsable des traditions et du fonctionnement de tous les services communs de la Légion, vis-à-vis du ministre. En avril 1942, c’est le Colonel Barre qui prend le commandement du Dépôt, remplacé par le Colonel Vias en mai 1943 et le Colonel Lambert fin 1943.

Pour la guerre dans le Pacifique contre le Japon en 1945, un régiment de marche (RMLE-EO) est formé en Algérie par des effectifs du DCRE, cette année commandé provisoirement par le Lieutenant-colonel Puvis de Chavannes et par le Lieutenant-colonel Foure. En janvier 1946, le RMLE-EO deviendra le nouveau 2e REI.

Fin avril 1947, le Service de l’information du DCRE (dirigé par le Capitaine Gheysens) présente aux légionnaires le premier numéro du journal “Képi blanc”, tiré à 15 000 exemplaires et expédié sur les cinq continents.

La même année, l’équipe de football du DCRE est le Champion de France Militaire.

Depuis 1947, à cause de la guerre en Indochine et le grand nombre des volontaires engagés à compenser les pertes sensibles, les régiments étrangers implantés en Afrique du Nord complètent la formation pratique des jeunes légionnaires que le DCRE, aux ordres du Colonel Gaultier depuis décembre 1945, ne peut déjà assumer tout seul.

En octobre 1948, les hommes du Dépôt forment la Compagnie de commandement et la 1re Compagnie du 2e BEP, une unité parachutiste, qui, en décembre 1955, devient le fameux 2e REP.

Le 30 mars 1949, le DCRE est dissous et le 1er avril, il devient le 1er REI, toujours sous les ordres du Colonel Gaultier. Le jour même, les deux bataillons du 1er REI, stationnés en Tunisie, deviennent 6e REI.

Le 1er septembre 1950, le DCLE (Dépôt Commun de la Légion étrangère) est créé à Sidi-Bel-Abbès et reprenait une partie des tâches administratives qui étaient jadis dévolues au DCRE. Depuis 1955, les missions du DCLE et de l’ancien DCRE sont réassumées par le 1er Etranger, jusqu’à aujourd’hui.

 

Legion Etrangere - Certificat de bonne conduite - 1942
L’un des premiers Certificats de bonne conduite délivré en 1942 par le DCRE déjà autonome. Il est signé par le Colonel Barre. Document publié avec l’aimable autorisation de Krzysztof Schramm.

Legion Etrangere - Certificat de bonne conduite - 1942
Détail du certificat délivré par le DCRE du Colonel Barre en juillet 1942. Collection de Krzysztof Schramm.
Colonel Barre - Général Eisenhower - Legion Etrangere - Algérie - Sidi-Bel-Abbès - Quartier Viénot - 1942
Le Colonel Barre (à droite), alors le commandant du DCRE, à Sidi-Bel-Abbès fin 1942. Avec lui, le Général Dwight D. Eisenhower, qui commande le débarquement allié de novembre 1942 en Afrique du Nord.
DCRE - Depot Commun - Legion Etrangere - Ordre de mission - Lt-colonel Foure - 1945
L’ordre d’affectation du Lt-colonel Faure au DCRE en juillet 1945. Collection de Krzysztof Schramm.
DCRE - Depot Commun - Legion Etrangere - Louis-Antoine Gaultier
Louis-Antoine Gaultier. Un officier légendaire de la Légion, et le seul commandant du DCRE après la Seconde Guerre mondiale (en 1945-1949).
Dépôt Commun des Régiments Etrangers - DCRE - Legion Etrangere - Insigne - 1946
Le premier insigne du DCRE, créé en 1946.
DCRE - Legion Etrangere - Algérie - Sidi-Bel-Abbès - Quartier Viénot - Défilé - 1946
Défilé d’un bataillon du DCRE à Sidi-Bel-Abbès, le 30 avril 1946.
DCRE - Depot de Marseille - Legion Etrangere - France - 1946
Dépôt de la Légion au Fort de Saint-Nicolas à Marseille, le 30 avril 1946. Au fond, la tour du Fort de Saint-Jean, utilisé par la Légion avant la guerre.
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Algérie - Instruction - 1946
Une rare photo des amis légionnaires pendant l’instruction au DCRE, avec l’insigne d’unité, fin 1946. Photo publiée avec l’aimable autorisation de Mme Anikó Melchner Kőhegyi, fille du légionnaire Karl Melchner d’origine hongroise, qui a servi au DCRE en 1946-47.
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Algérie - Saida - Instruction - 1946-1947
Légionnaires d’origine hongroise pendant l’instruction au DCRE, à Saida, en 1946 ou 1947. À gauche, le légionnaire Karl Melchner. Collection de Mme Anikó Melchner Kőhegyi.
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Algérie - Saida - Instruction - 1947
Légionnaires du DCRE avec un Jeep à Saida, en 1947. Collection de Mme Anikó Melchner Kőhegyi.
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Algérie - Saida - Instruction - 1947
Un caporal d’origine hongroise du DCRE près de Saida, en 1947. Il porte l’insigne originel du Dépôt. Collection de Mme Anikó Melchner Kőhegyi.
Dépôt Commun des Régiments Etrangers - DCRE - Legion Etrangere - Insigne - 1947
Le deuxième insigne du DCRE, créé en 1947. Aujourd’hui, il est porté par le Commandement de la Légion (COMLE).
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Algérie - Legionnaire - Instruction - 1947
Légionnaire Fritz Wachtendonk, d’origine allemande, avec le deuxième insigne du DCRE (inhabituellement porté à droite). Photo publiée avec l’aimable autorisation de Krzysztof Schramm.
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Kepi Blanc revue - 1947
Le premier numéro de Képi blanc (avril 1947), le journal mensuel fondé et publié par le DCRE.
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Menu - 1948 - BICS
Le menu du 11 Novembre 1948, par le BICS (??) du DCRE. Collection de Krzysztof Schramm.
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Menu - 1948 - GIM
Le menu du 11 Novembre 1948, par le GIM (Groupement d’instruction mécanique) du DCRE. Collection de Krzysztof Schramm.
DCRE - Dépôt Commun - Legion Etrangere - Carte de Noël - 1948 - CP 1
Une belle carte de Noël 1948 de la CP 1 (Compagnie de passage) du DCRE. Collection de Krzysztof Schramm.
Escadron blindé - DCRE - Legion Etrangere - Algérie - 1947-1949
L’Escadron d’instruction du DCRE devient l’Escadron blindé du DCRE en 1942. Voici la garde du fanion, vers 1948.
Escadron blindé - DCRE - Legion Etrangere - Fanion - 1942-1949
Le fanion de l’Escadron blindé du DCRE (1942-1949).

 

———
 

Mes remerciements à Krzysztof Schramm, l’historien de l’A.A.A.L.E. en Pologne, pour son aide diligente avec cet article.

 
———
 

Principales sources d’informations et d’images:
Képi blanc revues
Légion Etrangère revues
Plaquettes annuelles de la Légion
Lee Sharp: The French Army 1939-1940: Organisation, Order of Battle, Operational History, v. 3 (Military Press, 2005)
P. Cart-Tanneur + Tibor Szecsko: La vieille garde (Editions B.I.P., 1987)
Fanion Vert et Rouge (Fr)
Collections d’Insignes et Souvenirs Militaires (Fr)
11e et 12e REI, 13e DBLE, 1939-1940 (Fr)
Wikipedia.org

 


 

L’article original: Foreign Regiments Joint Depot

 

 

Foreign Legion Info boutique - bannière

Avez-vous apprécié l’article? Vous pouvez nous soutenir via notre boutique. Merci.

 

 

Les autres articles en français:
Deuxième Légion Etrangère – Légion Suisse
Compagnies Montées de la Légion étrangère
Légion étrangère en Orient : 1915-1919
Compagnie Parachutiste du 3e REI
3e BMLE: 3e Bataillon de Marche de la Légion Etrangère
Pelotons de Réparation de Légion Etrangère
2e Régiment Étranger de Cavalerie
3e Régiment Étranger de Parachutistes
6e Régiment Étranger d’Infanterie
11e Régiment Étranger d’Infanterie

 

 

La page a été mise à jour le : 7 juillet 2020

 

↑ Haut de la page