3e BMLE: 3e Bataillon de Marche de la Légion Etrangère

Le 3e Bataillon de Marche de la Légion Etrangère (3e BMLE) était le seul bataillon du génie de Légion organisé en Afrique. Créé en août 1962 par une moitié du 3e REI, le 3e BMLE a pour mission de préparer les installations pour l’implantation de la Légion en France et en Corse, après la fin de la Guerre d’Algérie. Il participe activement à la construction du nouveau Quartier Viénot à Aubagne. L’unité très peu connue, le 3e BMLE est dissous deux ans plus tard, en novembre 1964.

3e Bataillon de Marche de la Légion Etrangère - L'historique - 3e BMLE

 

3e BMLE : Avant la création

En mars 1962, les accords d’Évian sont signés et la guerre d’Algérie (1954 – 62) est finie. Au début de juillet, après un référendum d’autodétermination, l’indépendance de l’Algérie est proclamée. Les forces françaises doivent quitter le pays, y compris la Légion. Pour ces raisons, une unité doit être créée pour préparer les prochaines installations de la Légion en France. Une partie du 3e REI est choisie.

À cette époque, le 3e REI est stationné dans la région de Médéa, au sud-ouest d’Alger. Le régiment est organisé en deux formations indépendantes, les EMT 1 + EMT 2 (Etat-Major Tactique, équivalent à un bataillon opérationnel). Par une décision officielle, l’EMT 2 sera envoyé à Madagascar pour renforcer le BLEM et former un nouveau 3e REI.

Par contre, l’EMT 1, sous les ordres du Chef de bataillon Hautecœur, est désigné pour former la nouvelle unité des bâtisseurs à destination de la France. Cet EMT consiste de la compagnie de commandement (CCAS) du 3e REI et de trois compagnies de combat (1re, 2e, 4e) du régiment.

3e REI - 3 REI - Legion Etrangere - Algerie - 1962 - EMT 1 - CBA Hautecœur
CBA Hautecœur passe en revue son EMT 1 du 3e REI en Algérie, 1962.

 

3e BMLE : La création et les travaux 1962 – 1964

Le 1er août 1962 en Algérie, l’EMT 1 du 3e REI change le nom et devient le 3e Bataillon de Marche de la Légion Etrangère (3e BMLE).

Le nouveau bataillon est toujours commandé par le Chef de bataillon Jean Hautecœur. L’unité est stationnée au Camp des Chênes (El Hamdania, aujourd’hui), une commune dans la région de Médéa.

Le 3e BMLE est composé d’un état-major + quatre compagnies. Il compte 777 hommes dont 18 officiers, 99 sous-officiers et 660 gradés et légionnaires.
 

Composition du 3e BMLE en août 1962

  • Commandement : chef de bataillon Jean Hautecœur
  • Officer Adjoint : capitaine Jean Cristofari
  • CCAS : capitaine Antoine Chollet
  • 1re Compagnie : capitaine Jean Lagier
  • 2e Compagnie : capitaine Cros
  • 3e Compagnie : capitaine Pierre Le Peillet

 
Les premières trois semaines du bataillon sont consacrées à organiser ces compagnies et à la préparation du départ de l’Algérie. En même temps, les légionnaires sont occupés par des activités sportives et des marches dans les djebels du secteur. Pour compléter le bataillon, une partie des cadres est venue de la 13e DBLE. Ce régiment va aussi quitter l’Algérie, pour Djibouti.

Le 28 août, le 3e BMLE embarque à destination de la France, où il arrive le lendemain. Le 30 août, le bataillon s’installe au Camp de la Demande à Aubagne, comme la première unité de la Légion. Aubagne est une ville en Provence à l’est de Marseille. La 1re Compagnie est implantée une quarantaine de kilomètres de là, au Puits-d’Auzon, près de Puyloubier. À Puyloubier, une maison de retraite pour les légionnaires fonctionne depuis 1955.

Le Camp de la Demande à Aubagne était un ancien camp militaire. Par un concours de circonstances, le camp hébergeait déjà les légionnaires du 3e REI, quelques mois au début de 1946, avant leur projection en Indochine. En 1962, le camp est réservé comme un nouveau quartier pour le 1er Régiment Etranger (1er RE). Ce dernier doit quitter Sidi Bel Abbès en Algérie, une ville de la Légion occupée depuis les années 1850. Le départ du 1er RE est fixé à la fin d’octobre 1962.

La mission principale du 3e BMLE est donc d’effectuer les travaux pour l’installation provisoire du 1er RE et du bataillon, dans le Camp de la Demande. Les légionnaires se mettent au travail et les premières baraques FILLOD commencent à sortir de terre, malgré des pluies fréquentes, qui transforment les chantiers en d’immenses bourbiers.

Les travaux dans le camp prennent la majorité du temps. Outre les installations provisoires, il faut construire une grande Place d’Armes et aménager ses abords. Il faut aussi réaliser un terrain omnisports et construire une nouvelle entrée du camp. Mais le sport non plus n’est pas oublié par les hommes du 3e BMLE. Les rencontres tant en football, volley-ball et hand-ball entre les sections et les compagnies entretiennent une saine émulation.

Les légionnaires du 3e BMLE participent également à des manœuvres organisées par l’état-major de la 9me Région Militaire, à laquelle le bataillon est rattaché. C’est tout d’abord l’« Exercice Caroubier » qui se déroulait dans la région de Draguignan (Var) en octobre. Les 2e et 3e Compagnies du 3e BMLE participent. En même temps, la 1re Compagnie quitte Puits-d’Auzon et s’installe à Puyloubier. Ses légionnaires vont y construire les baraques FILLOD.

À la fin d’octobre, le 1er RE arrive à Aubagne. Il est placé au Camp de la Demande, dans les baraques FILLOD déjà construites. Une compagnie du 1er RE, la Compagnie d’Intervention (la seule unité de combat du régiment) remplace la 1re Compagnie au Puits-d’Auzon.

Le 11 novembre 1962, une section du 3e BMLE défile à côté de la Compagnie d’Intervention du 1er RE à Aix-en-Provence, une ville au nord d’Aubagne. En 1940, la ville a hébergé les rescapés du 11e REI, 12e REI et du Dépôt de Sathonay.

La fin d’année est marquée par un rude hiver. Le Noel est le premier Noel en Europe pour les légionnaires du 3e BMLE et du 1er RE. Ce jour-là, une épaisse couche de neige recouvre la région de Marseille. C’est donc la 2e Compagnie qui doit aller débarrasser la neige de la gare de Marseille-Saint-Charles.

 

3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - Insigne - 1962
L’insigne du 3e BMLE. Il est dessiné fin 1962, par le capitaine Cristofari, l’officier adjoint. L’insigne est inspiré par celui du 3e REI dont le bataillon est issu. Le numero aussi évoque son unité d’origine. Mais il faut noter que en Algérie en 1955, il y avait déjà deux BMLE qui sont rattachés au 3e REI.

3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - Jean Hautecœur - 1963
CBA Jean Hautecœur, le chef du 3e BMLE.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1962 - Camp de la Demande
Le Camp de la Demande et son entrée originelle. Une nouvelle entrée imposante sera construite en 1963 et le camp sera rebaptisé. Notez la guitoune. Les guitounes sont utilisées par le 3e BMLE pour logement au camp pendant les premiers mois.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1962 - 1re Compagnie - Puits-d'Auzon
Le général Lefort, alors l’inspecteur de la Légion, passe un détachement de la 1re Compagnie du 3e BMLE au Puits-d’Auzon, le 4 septembre 1962.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1962 - Exercice Caroubier
L’Exercice Caroubier et les légionnaires du 3e BMLE, octobre 1962.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1962 - Aix-en-Provence - Defile
La Légion (la Compagnie d’Intervention + une section du 3e BMLE) défile à Aix-en-Provence, le 11 novembre 1962.

 

En janvier 1963, les légionnaires du 3e BMLE partent faire un stage de ski à Briançon dans les Hautes-Alpes, pendant que la partie fondamentale de la Légion est encore dans le Sahara de l’Algérie.

En février, la 1re Compagnie quitte Puyloubier et le 12 février, elle s’embarque pour la Corse. La compagnie doit y effectuer les travaux pour le GILE (Groupement d’Instruction, le futur 4e RE). Les légionnaires du 3e BMLE construiront un camp militaire de Légion à Borgo (pour loger 400 hommes), deux stands de tir « Ball-Plast » (munitions à balle en plastique, destinées au tir à courte distance) à Corte et Bonifacio et une piste d’obstacles.

Le 10 avril 1963, le Chef de bataillon Guy Halftermeyer succède au commandant Hautecœur et prend le commandement du 3e BMLE.

Le 30 avril 1963, c’est le Centenaire de Camerone et le premier Camerone fêté en France par la Maison-Mère de la Légion. Les fêtes ont lieu sur la nouvelle Place d’Armes du camp, rebaptisé maintenant la Caserne Viénot, avec le fameux Monument aux Morts ramené de Sidi Bel Abbès. Le bataillon assistent activement.

En mai, les hommes des 1re et 2e Compagnies participent aux manœuvres « Fair Game » en Corse, opposant aux Marines américains qui tentent un débarquement.

Le 14 juillet 1963, le 3e BMLE est une des unités de Légion qui défilent sur les Champs-Élysées à Paris. De retour à Aubagne, les légionnaires reprennent la pelle et la pioche et continuent leur œuvre de bâtisseurs.

Le 4 février 1964, la première pierre du futur Quartier Viénot est posée par des autorités. Cette première pierre est celle du poste de sécurité (y compris le service général) qui sera situé près de la nouvelle entrée du Quartier Viénot. La réalisation de ce bâtiment (appelé aussi le poste de police à l’époque) est attribuée au 3e BMLE.

En Corse en avril 1964, après un long séjour à Borgo, la 1re Compagnie du 3e BMLE est implantée au Camp de Fiume Secco près de Calvi. Là, elle rejoint le détachement précurseur du 2e REP, installé au camp depuis quatre mois. La compagnie doit construire un stand de tir « Ball-Plast », et assurer l’entretien des bâtiments du camp (aujourd’hui connu comme le Camp Raffalli) et des fortes à Calvi, futurs cantonnements du 2e REP.

Au mois de mai, une soixantaine de gradés et légionnaires du 3e BMLE sont détachés à Montpellier, quelque 130 km à l’ouest de Marseille. Ils sont mis à la disposition de l’École Militaire d’Infanterie (EMI) pour y édifier un important complexe sportif sur le terrain de St-Barthélémy. Les travaux sur un parcours du combattant, un stade d’athlétisme et deux terrains de tennis débutent le 11 mai et s’achèveront six mois plus tard, le 15 novembre.

Le 25 novembre 1964 à Aubagne, le 3e BMLE est dissous. Le seul bataillon de pionniers de la Légion constitué en Afrique n’a vécu que deux ans. Formé au début par les éléments du 3e REI, il a vu passer dans ses rangs, en 1963 et 1964, des gradés et légionnaires de la plupart des régiments de Légion. Ces hommes ont réalisé les travaux importants pour implanter confortablement la Légion en France et, en plus, dans un quartier tout moderne.

Même aujourd’hui (novembre 2019), tous les légionnaires, les candidats, les civils ou les médias passent obligatoirement par le poste de sécurité du Quartier Viénot du 1er RE, le premier bâtiment de la nouvelle Maison-Mère de la Légion en France. C’est 55 ans après sa réalisation par le 3e BMLE, une unité très importante pour la Légion de nos jours… et pourtant presque oubliée.

 

3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1963 - Briancon
Légionnaires du 3e BMLE à Briançon, janvier 1963.

3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1963 - General Lefort - 1re Compagnie - Puyloubier
Le général Lefort et un détachement de la 1re Compagnie du 3e BMLE à Puyloubier, fin janvier 1963.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1963 - CBA Hautecœur - 1re Compagnie - Marseille
Le CBA Hautecœur passe la 1re Compagnie en revue à Marseille, avant l’embarquement pour la Corse, le 12 février 1963.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1963 - Aubagne - CBA Hautecœur - CBA Halftermeyer - Colonel Vadot
Les Chefs de bataillon Halftermeyer et Hautecœur + le Colonel Vadot (alors le chef de corps du 1er RE) après la passation de commandement à Aubagne, le 10 avril 1963.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1963 - Guy Halftermeyer
Guy Halftermeyer. Il prend le commandement du 3e BMLE le 10 avril 1963. Un ancien officer de la 13e DBLE et du 4e REI, un grand sportif, il a fini sa carrière à la Légion en 1967 comme le commandant en second de la 13e DBLE. Le colonel Halftermeyer, grand officer de la Légion d’honneur, trois fois blessé et titulaire de six citations, il est décédé en septembre 1994.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - Corse - 1963 - 1re Compagnie - Borgo
La 1re Compagnie du 3e BMLE à Borgo en Corse, 1963. Notez les baraques FILLOD du futur camp d’instruction.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1962-63 - Aubagne - Camp de la Demande - Place d'Armes
Les travaux sur la future Place d’Armes du Camp de la Demande à Aubagne en 1962-63.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1963 - Aubagne - Caserne Vienot - Place d'Armes - Camerone
Le tout premier Camerone à Aubagne, fêtant sur la nouvelle Place d’Armes du camp (appelé la Caserne Viénot en 1963), le 30 avril 1963. C’est aussi le Centenaire de cette bataille héroïque.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1963 - Aubagne - Caserne Vienot - Entrée
Un bulldozer du 3e BMLE pendant les travaux sur la nouvelle entrée du camp (appelé temporairement la Caserne Viénot à l’epoque), en 1963.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1963 - Aubagne - Caserne Vienot - Entrée
Les travaux sur la nouvelle entrée du camp, en 1963.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1964 - Aubagne - Quartier Vienot - Poste de securite
Le futur poste de sécurité (y compris le service général) près de la nouvelle entrée du Quartier Viénot, 1964. La réalisation est attribuée au 3e BMLE.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1964 - Aubagne - Quartier Vienot - Poste de securite
Le futur poste de sécurité du Quartier Viénot, réalisé par le 3e BMLE.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 2015 - Aubagne - Quartier Vienot - Poste de securite
Le poste de sécurité du Quartier Viénot aujourd’hui.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - Corse - 1964 - 1re Compagnie - Camp de Fiume Secco - Calvi
Camp de Fiume Secco, 1964. La 1re Compagnie du 3e BMLE marche dans la future base du 2e REP, rebaptisée le Camp Raffalli en 1968. Sauf le 2e REP, cette compagnie est la seule unité de la Légion qui y était installée.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - Corse - 1964 - 1re Compagnie - Camp de Fiume Secco - Calvi
Entre les travaux, un cours de chants pour la 1re Compagnie du 3e BMLE au Camp de Fiume Secco, 1964.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1964 - Marseille - Défilé - Halftermeyer
Le CBA Halftermeyer à la tête du 3e BMLE à Marseille, le 14 juillet 1964.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1964 - Montpellier - EMI
Les travaux sur le futur complexe sportif de l’EMI à Montpellier, 1964. Les légionnaires du 3e BMLE y sont détachés pour six mois.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1964 - Montpellier - EMI
Un sous-officier et un légionnaire du 3e BMLE installent l’emblème commémoratif du bataillon sur un obstacle du complexe sportif de l’EMI à Montpellier, 1964.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1964 - Aubagne - Dissolution - Halftermeyer - Vadot
La dissolution du 3e BMLE à Aubagne, le 25 novembre 1964. Le CBA Halftermeyer (à gauche) passe en revue son bataillon pour la dernière fois, avec le colonel Vadot du 1er Etranger.
3e BMLE - 3 BMLE - Legion Etrangere - France - 1964 - Aubagne - Fanion - Halftermeyer
Le CBA Halftermeyer et le fanion du 3e BMLE.

 

———
 

Foreign Legion Info boutique - bannière

Avez-vous apprécié l’article? Vous pouvez nous soutenir via notre boutique. Merci.
 


 

L’article original: 3rd Foreign Legion Task Force

 

 

Principales sources d’informations et d’images:
Pierre Dufour: Génie-Légion (Lavauzelle, 2000)
Képi blanc revues
Plaquettes annuelles de la Légion Etrangère
Google Maps
Wikipedia.org

 

 

Les autres articles en français:
Compagnies Montées de la Légion étrangère
Pelotons de Réparation de Légion Etrangère
Compagnie Parachutiste du 3e REI
2e Régiment Étranger de Cavalerie
3e Régiment Étranger de Parachutistes
6e Régiment Étranger d’Infanterie
11e Régiment Étranger d’Infanterie

 

 

Les régiments de la Légion étrangère dissous après 1945 (en anglais):
1st Foreign Parachute Regiment
2nd Foreign Cavalry Regiment
3rd Foreign Parachute Regiment
4th Foreign Infantry Regiment
5th Foreign Regiment

 

 

La page a été mise à jour le : 3 decembre 2019

 

↑ Haut de la page