Compagnie Parachutiste du 3e REI

La Compagnie Parachutiste du 3e REI (Cie Para) fut la toute première unité aéroportée de la Légion étrangère. La compagnie a été créée au Tonkin en avril 1948 pour soutenir les troupes françaises lors de la guerre d’Indochine (1946-1954). Les hommes ont pris part à plusieurs opérations dans le delta tonkinois mais aussi dans des régions montagneuses du Haut Tonkin. Les légionnaires parachutistes ouvraient principalement des routes pour les convois de ravitaillement afin de maintenir la viabilité des postes français isolés. La compagnie était dissoute en mai 1949, apres un an des opérations. Ses hommes furent affectés au 1er Bataillon étranger de parachutistes (1er BEP).

Compagnie Parachutiste du 3e REI - l'histoire - Cie Para - 3 REI - CP/3

 

Au début de 1948, la deuxième année de la Guerre d’Indochine a commencé. Le Viet Minh (mouvement indépendantiste vietnamien d’extrême gauche de Ho Chi Minh) était bien établi dans les régions montagneuses et forestières du Tonkin. Ces régions difficilement accessibles, près de la frontière avec la Chine, sont assez éloignés pour mener avec succès des attaques contre des postes français isolés ou contre des convois militaires. Le Viet Minh traversait régulièrement la frontière; aussi leurs ravitaillement et renforcements.

Pour accroître la mobilité des forces françaises en Indochine et surtout au Tonkin, les autorités décidèrent donc d’utiliser des parachutistes. La Légion étrangère a obtenu le droit de former ces premiers parachutistes. En février 1948, la décision d’établir une unité aéroportée de la Légion étrangère au Tonkin fut prise, suivie par la décision prise en mars de la même année de créer de telles unités au sein de la Légion en Afrique du Nord.

Au début de 1948, le 3e Régiment étrangère d’infanterie (3e REI) était la seule unité d’infanterie de la Légion engagée au Tonkin pour y maintenir l’ordre, tandis que les légionnaires des deux autres régiments d’infanterie de Légion et d’un régiment de cavalerie opéraient en Cochinchine et dans le sud de l’Annam. Il en résulte que la toute première unité aéroportée de la Légion serait constituée au sein du 3e REI.

 

Compagnie Parachutiste du 3e REI: Création

Compagnie Parachutiste du 3e REI (Cie Para)
– la Cie Para a été créée le 1er avril 1948
– formée avec des volontaires de la Légion étrangère
– venant de tous les régiments d’infanterie de la Légion en Indochine
– du 3e REI, 2e REI, 13e DBLE
– la compagnie a été placée à Gia Lam
– une base aérienne militaire française à Hanoi, Tonkin
– la capitale de l’Indochine

– le lieutenant Jacques Morin a pris le commandement

  • un officier français âgé de 23 ans
  • à la Légion depuis 1947
  • en 1949, il rejoint le 1er BEP
  • dans les années 1950, un commandant adjoint du 1er REP (ex-1er BEP)
  • in 1959, le commandant Morin a quitté la Légion
  • il a terminé sa carrière militaire en 1961
  • à cause du Putsch des généraux en avril 1961
  • le commandant Jacques Morin est décédé en 1995

 
– le lieutenant Salles est devenu son adjoint
– un officier venant du génie de la Légion (15e CEG)

 

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Jacques Morin
Jacques Morin. En 1948, le lieutenant Jacques Morin est devenu le commandant de la toute première unité aéroportée de la Légion étrangère, la Cie Para du 3e REI.

 

Compagnie Parachutiste du 3e REI: Composition

La Compagnie Parachutiste du 3e REI était composée de 5 officiers, 12 sous-officiers and 130 légionnaires. Cela signifie 147 hommes au total en avril 1948. Ils ont été réparti en quatre sections.
 

Section de commandement

– composée des hommes du 3e REI
– y compris les mitrailleuses Browning (12,7) + mortiers Brandt Mle 1935 (60 mm)
– commandée par le sergent-chef Armando Masetto

  • un sous-officier né en Italie en 1919
  • il a également servi comme l’adjudant de la Cie Para
  • un sous-officier qui assiste le commandant de compagnie
  • pour tous les problèmes administratifs, militaires et moraux du personnel
  • l’adjudant Armando Masetto a été tué en Indochine en 1952

 

1re Section

– aussi composée des hommes du 3e REI
– commandée par le lieutenant Paul Arnaud de Foïard

  • un officier français célèbre
  • à la Légion depuis 1944
  • le chef de corps du 2e REP en 1965-67
  • il s’est déplacé avec le 2e REP de l’Algérie en Corse
  • en 1975-77, à la tête de la 11e Brigade Parachutiste (11e BP)
  • le général Arnaud de Foïard est décédé en 2005

 

2e Section

– composée des hommes de la 13e DBLE
– commandée par le lieutenant Roger Audoye

  • un officier français
  • il a tenu le Journal de Marche (JMO) de la Cie Para
  • ce manuscript original a été remis au 2e REP en 2012
  • par les trois fils du chef de bataillon Audoye
  • en 1952, le Monument aux morts des Para de la Légion
  • le lieutenant Audoye fut le maître de l’œuvre du Monument
  • en Algérie, à Sétif, en Caserne Chadeysson
  • les cantonnements du 3e BEP (futur 3e REP)
  • à l’époque

  • aujourd’hui, le Monument est situé au camp Raffalli à Calvi
  • le camp du 2e REP en Corse

 

3e Section

– composée des hommes du 2e REI
– commandée par le lieutenant Michel Camus

  • un officier français
  • le futur colonel et écrivain d’histoire militaire de l’Armée

 

Compagnie Parachutiste du 3e REI: Equipement

Pour les opérations aéroportées, comme des autres parachutistes du corps expéditionnaire français en Indochine, la compagnie était équipée de parachutes américains: Airborne T-5. Ces parachutes ont été utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale, en Normandie par exemple.
 

Cie Para: Uniforme

Coiffures
– Cap, General Service – un béret vert jungle (ou kaki)
– de type Gurka
– à l’origine fourni par la quatorzième armée britannique de Birmanie
– parfois remplacé par des chapeaux de brousse pendant les opérations
– ils étaient les chapeaux de brousse modéle E.O. (Extrême Orient)
– lors des cérémonies, les officiers portaient un bonnet de police
– aux couleurs de tradition Légion: en drap vert, avec le fond écarlate

Tenue
– la tenue américaine M1943 HBT (herringbone twill)
– elle était utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale
– pour la Cie Para, complété avec une ceinture britannique
– les brodequins américains (probablement de modèle M1943)
 

Cie Para: Armes

– le fusil MAS 36 (d’une crosse repliable)
– le fusil-mitrailleur FM 24/29
– un pistolet-mitrailleur américain M1928A1 Thompson
– la carabine américaine M1
– nombre d’autres armes de toutes sortes

 

Compagnie Parachutiste du 3e REI: Activités en 1948

En tant qu’unité de la Légion étrangère, la Cie Para dépendait administrativement du 3e REI, pour toutes sortes de formalités administratives relatives à l’armée et à la Légion (services, le paiement, les affectations, promotions, etc.).

Sur le plan opérationnel, la compagnie a été rattachée à une unité régulière française: le 3e Bataillon du 1er Régiment de chasseurs parachutistes (III/1er RCP). Le 3e bataillon était sous les ordres du chef de bataillon Albert Fossey-Francois. Les chasseurs de cette unité étaient déployés en Indochine entre 1947 et 1948.

Ce bataillon faisait partie de la Demi-brigade de marche parachutiste (DBMP, 1946-48), une unité aéroportée composée des trois premiers bataillons de parachutistes stationnés au Tonkin au début de la guerre. La DBMP était commandée par le lieutenant-colonel Henri Sauvagnac (dans les années 1950, il commandera toutes les unités aéroportées françaises en Indochine).

 

Cie Para: Avril 1948

Premiers parachutistes de la Légion étrangère
– le 3 avril, les premiers légionnaires ont terminé leur formation
– après six sauts d’entraînement
– une groupe du lieutenant Arnaud de Foïard
– ils ont été brevetés avec le brevet parachutiste

– le 17 avril, d’autres légionnaires sont devenus des parachutistes
– ce jour-là, plus de 80 hommes ont obtenu leur brevet para

Premier saut opérationnel pour la Cie Para
– le 26 avril, le premier saut opérationnel
– sur Van Xa, au nord-ouest de Hai Duong
– une ville à l’est de Hanoi
– l’unité effectuerait une opération de reconnaissance
– pour trouver des éléments rebelles
– deux jours plus tard, l’opération est terminée
– 2 légionnaires sont blessés pendant l’opération

 

Cie Para: Mai 1948

– mai 4-10, une opération militaire d’une semaine
– dans le region de Son Tay, à l’ouest de Hanoi

Première action pour la Cie Para
– le 4 mai, premiers confrontations avec le Viet Minh
– à Phung Thuong
– 4 légionnaires sont blessés

Lieutenant Morin blessé
– le 4 mai, une accrochage avec l’ennemi
– près Ai Mo, au sud-est de Son Tay
– le lieutenant Morin a été blessé
– le commandant de compagnie a été touché à la jambe
– un légionnaire a également été touché
– ils seraient évacués tous les deux par un hélicoptère
– l’ennemi a été repoussé

– le 9 mai, autres pertes
– à Yen Lo, au sud-est de Son Tay
– 2 légionnaires sont blessés

 
– mai 15-17, une opération militaire
– dans le secteur de Gia Loc, au sud-est de Hanoi
– des dizaines de rebelles sont tués ou blessés
– 2 légionnaires sont blessés

 
Lieutenant Arnaud de Foïard a quitté l’unité
– le 31 mai, le chef de la 1re Section a quitté la compagnie
– le lieutenant Paul Arnaud de Foïard
– à cause d’une maladie grave
– le lieutenant devait être rapatrié en France
– il restera quatre ans en convalescence

Sous-lieutenant Jean Vion
– un autre officier a rejoint la compagnie début juin
– le sous-lieutenant Jean Vion
– pour remplacer le lieutenant Arnaud de Foïard
– à la tête de la 1re Section du Cie Para
Jean Vion a servi à la 64e CRALE (future 2e CMRLE)
– en 1949, le lieutenant Vion a rejoint le 1er BEP (futur 1er REP)
– il a été grièvement blessé en Algérie fin 1956
– en 1959, le capitaine Vion a pris le commandement de la 3e CSPL
– le colonel Jean Vion est décédé en juillet 2018

 

Legion Etrangere - 1948 - Indochine
Indochine française. Territoires coloniaux français en Asie du Sud-Est.
Legion Etrangere - 1948 - Indochine française
Indochine française. Laos, Cambodge, Vietnam. A l’époque, le Vietnam était divisé en trois parties: Tonkin (Nord), Annam (Centre), Cochinchine (Sud). Au Tonkin (Nord du Vietnam) se trouvait Hanoi, la capitale de l’Indochine française. La Cie Para était organisée et stationnée là-bas.
Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Opérations - Hanoi - Hai Duong - Son Tay - Gia Loc
Entre avril et mai 1948, la Cie Para du 3e REI a participé à des opérations dans les secteurs de Hai Duong, Son Tay et Gia Loc.
Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Paul Arnaud de Foïard
Paul Arnaud de Foïard. Entre avril et mai 1948, le lieutenant Arnaud de Foïard était le chef de la 1re Section du Cie Para. Fin mai, il a dû quitter la compagnie pour être rapatrié en France en raison d’une maladie grave. Cependant, 17 ans plus tard, il est retourné chez les parachutistes de la Légion. En 1965-67, le lt-colonel Arnaud de Foïard a commandé le 2e REP (à gauche) et il s’est déplacé avec le 2e REP de l’Algérie en Corse. En avril 2005, le général Arnaud de Foïard était honoré de porter la main du capitaine Danjou pendant le Camerone à Aubagne (à droite). Il est décédé quelques semaines plus tard.
Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Jean Vion
Jean Vion. Début juin 1948, le sous-lieutenant Jean Vion a remplacé le lieutenant Arnaud de Foïard en tant que le chef de la 1re Section du Cie Para. Un rédacteur en chef de la revue Képi Blanc dans les années 1950, le colonel Vion est décédé en juillet 2018.

 

Cie Para: Juin 1948

Le nord-est du Tonkin, contrôlé par le 3e REI et traversé par les importantes Route coloniale 4 (RC 4) et Route coloniale 3 (RC 3), est située près de la frontière avec la Chine. A la fin de 1947, le 3e Bataillon du 1er RCP a participé aux combats violents dans cette région, harcelée par des activités croissantes de Viet Minh. À la mi-1948, la situation dans le nord-est du Tonkin est redevenue compliquée.

Pour permettre aux convois français d’atteindre des villes et des postes isolés, les RC 4 et RC 3 devait rester ouverts et patrouillés. La Compagnie Para du 3e REI a été alertée.

Déploiement à Cao Bang
– les 9 et 10 juin, la Cie Para a sauté sur Cao Bang
– la capitale de la région dans le nord-est du Tonkin
– la région contrôlée par le 3e REI
– la compagnie serait placée à Cao Bang
– à la célèbre citadelle locale
– le PC du 3e REI y était basé à l’époque
– la Cie Para serait chargée d’ouvrir la RC 4
– entre Cao Bang et Dong Khe
– elle serait également chargée d’ouvrir la RC 3
– entre Cao Bang et Bac Kan
– pour soutenir et protéger les convois de ravitaillement français

Effectifs de la compagnie à la mi-juin 1948
– à la mi-juin 1948, la Cie Para était composée de 149 hommes
– 6 officiers + 15 sous-officiers + 128 légionnaires
– cependant, il n’y avait que 121 hommes à Cao Bang
– les autres (28 hommes) sont restés à Hanoi
– ils ont été hospitalisés ou ont servis à la base arrière

 

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Opérations - Cao Bang
En juin 1948, la Cie Para a été déployée à Cao Bang.

Tonkin - Cao Bang - RC 4 - Legion Etrangere - Vietnam - Indochine
Cao Bang. Le bâtiment carré devant (à gauche) est la citadelle, le PC du 3e REI en 1948-50. La Cie Para y était placée en juin 1948. La citadelle serait détruite pendant la Guerre sino-vietnamienne (1979).

 

Saint Michel – le saint patron des parachutistes
– le 13 juin, une cérémonie militaire a eu lieu
– dans la cathédrale de Hanoi
Saint Michel est devenu officiellement le saint patron des parachutistes français

 
Opération d’occupation de Quang Uyen
– entre les 19 et 29 juin, une opération militaire a eu lieu
– aux côtés de deux compagnies de tirailleurs algériens
– pour ouvrir la RC 3 et pour occuper Quang Uyen
– un village et un carrefour à l’est de Cao Bang
– distant à environ 24 km
– ensuite, patrouiller le secteur à l’ouest et au sud du village

Grave accident de la route
– dans la nuit du 19 au 20 juin, un grave accident de la route
– il s’est produit pendant le passage sur la RC 3
– au début de l’opération d’occupation de Quang Uyen
– un camion GMC a glissé sur la route
– avec la 3e Section à bord, il s’est écrasé dans un ravin
– 19 légionnaires ont été blessés

 
Le tout premier parachutiste de la Légion tué
– le 21 juin, la compagnie est attaquée
– par le tir de mortier du Viet Minh
– en route à Quang Uyen
– près de la cote 520
– entre Deo Ma Phuc et Quang Uyen
– le légionnaire Bogdan a été tué
– le tout premier parachutiste de la Légion tué au combat
– le légionnaire Jost a été grièvement blessé
– il est mort neuf jours plus tard, le 30 juin

 
L’accrochage à Lung Phay
– le 24 juin, une opération pour trouver deux légionnaires disparu
– la veille, ils avaient quitté le camp
– ensuite, ils ont été emprisonnés par le Viet Minh
– la Cie Para va fouiller Lung Phay
– un village à 2,5 km au sud de Quang Uyen
– là, un violent accrochage a eu lieu
– le légionnaire Ben Allah a été tué

 

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Opérations - Deo Ma Phuc - Quang Uyen - Lung Phay
Fin juin 1948, la Cie Para a quitté Cao Bang pour occuper Quang Uyen. Le 21 juin, entre Deo Ma Phuc et Quang Uyen, le légionnaire Bogdan a été tué par le tir de mortier. Il a devenu le tout premier parachutiste de la Légion tué au combat. Son camarade, le légionnaire Jost, a été grièvement blessé et est mort une semaine plus tard. Le 24 juin, le légionnaire Ben Allah a été tué à Lung Phay pendant un violent accrochage avec le Viet Minh.

 

Cie Para: Juillet 1948

Fin juin 1948, le 3ème bataillon du 1er RCP quitta l’Indochine et revint à Setif en Algérie, à la Caserne Chadeysson (le futur PC du 3e BEP – 3e REP et des parachutistes de la Légion étrangère en Algérie en 1949-55).

Néanmoins, cette information a été manquée par les historiens et il n’ya pas de note précisant à quelle unité la Cie Para a été rattachée ensuite, pour des opérations militaires. Il est fort probable que ce soit le 3e REI, parce que la compagnie était déployée dans la région de Cao Bang à l’époque.

Cette thèse est soutenu par le fait que la compagnie n’a mené aucune opération aéroportée au cours des prochains mois passés dans cette région. La compagnie est devenue une unité d’infanterie, équipée de deux camions GMC, deux voitures Dodge et d’une jeep.

En fait, le destin suivant de la DBMP n’est pas clair non plus dans les sources françaises. Elle est souvent supposée sa dissolution à la fin du mois de juin, même s’il y avait encore deux autres bataillons des parachutistes de la DBMP qui opéraient encore au Tonkin au cours du second semestre de 1948: le 1er BPC (bataillon de choc) et le 1er Bataillon du 1er RCP du chef de bataillon Henri de Vismes (le futur premier chef du corps du 2e REP en Algérie).

 
Lieutenant Morin rejoint la compagnie
– début juillet, le lieutenant Morin rejoint la compagnie
– il s’est rétabli de sa blessure

Opération Michel
– du 7 au 31 juillet, une opération militaire
– dans le secteur de Dong Khe
– une ville située 30 km au sud-est de Cao Bang
– près de la frontière avec la Chine
– la Cie Para opérait le long de la RC 4
– au nord et au sud de Dong Khe
– également sur une route allant à Phuc Hoa
– au nord-est de Dong Khe
– pour ouvrir des routes et soutenir les postes français
– 2 légionnaires sont blessés au cours de l’opération

Cie Para réduite en raison du climat
– les six semaines dans la région de Cao Bang étaient dur
– le climat tropical était hostile
– les hommes ont souffert des fortes chaleurs
– les légionnaires sont tombés malades
– à la mi-juillet, l’effectif de la compagnie était de 75 hommes seulement
– sur les 121 hommes ayant été déployé là-bas le mois dernier

 

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Opérations - Cao Bang - Dong Khe - Phuc Hoa
En juillet 1948, la Cie Para opérait le long de la RC 4, entre Cao Bang et Dong Khe, et également le long de la route allant de Dong Khe à Phuc Hoa.

 

Cie Para: Août-Novembre 1948

En août et septembre 1948, la Cie Para opérait toujours dans la région de Cao Bang. En août, les hommes patrouillaient autour de la ville ou effectuaient des tâches de service à la citadelle, le quartier général français de la région. En septembre, la compagnie a effectué des patrouilles le long de la RC 3 entre Cao Bang et Ban Cao, située au sud-ouest de la ville.

Deux ans plus tard, en septembre-octobre 1950, la région de Cao Bang verra d’une bataille sanglante: la Bataille de la Route coloniale 4 (ou Bataille de la RC 4), au cours de laquelle plus de 3 500 soldats français seraient perdus, y compris des centaines de légionnaires.

Ce serait la première défaite française, à cause d’une erreur tactique du haut commandement. La région difficilement accessible et bordée par la Chine deviendrait incontrôlée par les Français, ce qui permettrait au Viet Minh et à la Chine de fournir facilement le mouvement au Tonkin avec des armes, des munitions, de la nourriture et des renforts.

Début octobre, le 2e Bataillon du 1er RCP a été débarqué au Tonkin. Ce bataillon était une unité indépendante sur le plan administratif (formant corps); le régiment avait déjà été dissous à ce moment-là.

À côté du II/1er RCP, le PC d’une nouvelle unité aéroportée, chargée de remplacer l’anciene DBMP et de regrouper tous les parachutistes français au Tonkin: Groupement léger aéroporté (GLAP), commandé par le lieutenant-colonel Breil de Pontbriand. Le GLAP a officiellement remplacé la DBMP à Hanoi le 16 octobre 1948. À ce moment là, il est plus que sûr que la Cie Para aurait dû être attachée au GLAP sur le plan opérationnel.

 
– en octobre, la Cie Para a effectué des patrouilles autour de Cao Bang
– aussi, des tâches de service à la citadelle de Cao Bang
– en plus, une mission à Phu Tong Hoa
– un poste du 3e REI à la RC 3
– fortement attaqué par le Viet Minh fin juillet

Cie Para à Lang Son
– fin octobre, la Cie Para s’est déplacée à Lang Son
– une ville sur la RC4, au sud-est de Cao Bang
– distante d’environ 100 km
– pour être stationné au Camp Gallieni

– le 1er novembre, une opération aéroportée
– le lieutenant Camus et 45 légionnaires
– pour soutenir un post français au nord de Cao Bang
– menacé par le Viet Minh
– finalement, sans rencontrer de résistance

– le 15 novembre, une opération près de Loc Binh
– à peu près 20 km au sud-est de Lang Son
– le légionnaire Egg est tué
– le caporal Wolff est blessé

Lieutenant Salles a quitté la Cie Para
– mi-novembre, le lieutenant Salles a quitté la unité
– l’adjoint au commandant de compagnie
– il a rejoint l’une des unités de génie-Légion, la 38e CCB

Cie Para est revenue à Hanoi
– fin novembre, le déploiement de six mois était terminé
– la Cie Para a quitté le nord-est du Tonkin
– à Lang Son, elle a été remplacée par la 2e Cie du 1er BEP
– une autre unité aéroportée de la Légion (futur 1er REP)
– constitué en Algérie au milieu de 1948
– arrivé en Indochine à la mi-novembre
– la Cie Para du 3e REI est revenue à Hanoi
– l’effectif opérationnel de la compagnie n’était que de 79 hommes
– après plusieurs mois passés dans la jungle

 

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Opérations - Lang son - Loc Binh
Fin octobre 1948, la Cie Para s’est déplacée à Lang Son, la garnison du 1er bataillon du 3e REI à l’époque. En novembre, la compagnie a pris part à une opération près de Loc Binh. Le légionnaire Egg a été tué.

 

Cie Para: Décembre 1948

En décembre 1948, quatre bataillons aéroportés servirent au Tonkin, rattachés au GLAP. Outre les deux bataillons autonomes du 1er RCP (1er + 2e), il y avait un bataillon colonial de commandos parachutistes (BCCP) et le 1er Bataillon étranger de parachutistes (1er BEP) de la Légion, tous les deux arrivés au Tonkin en novembre dernier. Le 1er BEP a été constitué en Algérie en juillet 1948 et commandé par le chef de bataillon Pierre Segrétain. Au Tonkin, cette plus grande unité parachutiste de la Légion devrait jouer un rôle plus important et, simultanément, intégrer la petite Cie Para.

 
Cie Para rattachée au 1er BEP
– le 1er décembre, la Cie Para a été rattachée au 1er BEP
– sur le plan administrative
– elle ne fut plus la partie du 3e REI
– lors d’opérations militaires, l’unité suivait une unité de l’armée régulière
– le 2e bataillon du 1er RCP, du chef de bataillon Francois
– cependant, la Cie Para était toujours désignée comme une unité autonome

– début décembre, une opération dans le delta du fleuve Rouge
– au sud-est de Hanoi

Les officiers de la Cie Para à l’hôpital
– en décembre, deux officiers de la Cie Para étaient à l’hôpital
– le lieutenant Audoye de la 2e Section
– le lieutenant Camus de la 3e Section
– à cause du climat et des maladies
– il ne reste que le lieutenat Morin et le sous-lieutenant Vion

Cie Para à Kham Thien
– le 9 décembre, la compagnie fait un mouvement
– la unité a été placée à Kham Thien
– un poste au centre de Hanoi
– au sud-ouest de Gia Lam

Service militaire à Hanoi
– en décembre, les sections ont servi à Hanoi
– elles tournaient chaque semaine entre trois postes
– pour garder le PC des parachutistes français à Hanoi
– pour garder le SEPP (maintenance of parachutes)
– être en alerte en tant que force de réaction rapide à Bach Mai
Bach Mai était une autre base aérienne militaire de Hanoi
– une section s’est relaxée à Kham Thien
– elle y a effectuée des tâches de service

 

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1948 - Opérations - Gia Lam - Kham Thien - Bach Mai
En décembre 1948, la Cie Para a quitté la base de Gia Lam (occupée par le 1er BEP depuis la mi-novembre) et a été placée à Kham Thien. Chaque semaine, une section en rotation était en alerte à l’aérodrome de Bach Mai.

 

Compagnie Parachutiste du 3e REI: Activités en 1949

Cie Para: Janvier-Mars 1949

– en janvier, le service militaire à Hanoi
– les sections effectuaient leurs tâches
– elles sont tournées entre trois postes comme en décembre
– en plus, des patrouilles autour de Kham Thien et Bach Mai
– effectué que par des groupes
– 7-10 hommes avec un sergent

– fin janvier, le sous-lieutenant Vion a été promu
– il est devenu lieutenant

– entre les 30 janvier et 4 février, une opération militaire
– près de Hanoi, à côté du 2e Bataillon du 1er RCP
– 2 légionnaires sont blessés

Opération Lena
– du 8 au 12 février, une opération militaire
– autour de Phuong Tri, dans le secteur de Hai Duong
– 100 hommes de la Cie Para ont participé

– en février, le service à Bach Mai
– les sections en rotation pour être en alerte

Cie Para rattachée au 1er BEP pour les tâches opérationnelles
– le 19 février, la compagnie est rattachée au 1er BEP par le GLAP
– pour des tâches administratives et opérationnelles

Opération Diane
– début mars, une opération militaire d’une semaine
– la deuxième phase d’une opération à l’ouest de Hanoi
– à côté du 2e Bataillon du 1er RCP et d’une section du 1er BEP
– le 3 mars, pendant l’opération, de violents combats à Cha Nue
– 30 rebelles sont tués

 
Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1949 - Opération Diane - Opération Lena

 

Cie Para: Mars-Mai 1949

Fin mars 1949, la Compagnie Parachutiste du 3e REI fut placée à Lao Cai, dans une région éloignée et moins connue, située au nord-ouest du Tonkin, à la frontière avec la Chine et avec la fleuve Rouge très importante. Pendant les huit années de la guerre d’Indochine, la Cie Para était la seule unité de la Légion étrangère placée là-bas pour maintenir l’ordre dans ce secteur.

Un an plus tard, même les hommes du 2e BEP sont visité la région, mais seulement pour une opération très courte.

Néanmoins, un vieux cimetière de la Légion existait toujours à Coc Leu à l’époque, au nord de Lao Cai. En mai 1949, la Cie Para le restaurera et rendra hommage à leurs anciens qui y sont reposés.

 
Cie Para à Lao Cai
– entre le 23 mars et 29 mai, la Cie Para fut placée à Lao Cai
– une ville au bord de la fleuve Rouge, à la frontière avec la Chine
– située d’environ 220 km au nord-ouest de Hanoi
– la Cie Para opérerait dans la région
– entre Lao Cai, Pho Lu et Coc Xam
– mais aussi entre Lao Cai et Cha Pa
– la compagnie à Lao Cai comptait 83 hommes seulement

– en avril, des opérations autour de Lao Cai et Coc Xam
– la Cie Para était divisée en deux groupes de marche
– commandés par les lieutenants Morin et Vion
– légionnaires Försterling et Rates seront tués

Lieutenant Camus a quitté l’Indochine
– le 1er mai, le lieutenant Camus a quitté l’unité et Hanoi
– il devait être rapatrié en France
– à cause d’une maladie

Cie Para du 3e REI réorganisée
– le 3 mai, à Lao Cai, la compagnie a été réorganisée
– elle serait composée de trois parties
– PC + deux sections (1re + 2e) dit “commando”
– sous les orders des lieutenants Vion (1re) et Audoye (2e)
– la 3ème section a été dissoute
– ses hommes ont renforcé les deux sections restantes

 
Mission à Pac Khouang
– entre les 15 et 20 mai, une mission de liaison militaire
– en soutien de Pac Khouang, un avant-poste français distant
– le point le plus éloigné atteint au cours des deux mois de déploiement
– situé d’environ 50 km au sud-est de Lao Cai
– en fait, deux jours de marche dans la jungle hostile
– la mission a été effectuée par la 2e Section
– le lieutenant Audoye et ses 28 légionnaires

 

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1949 - Opérations - Lao Cai
Fin mars 1949, la Cie Para est arrivée à Lao Cai, une ville lointaine, située à la frontière chinoise. C’était la seule unité de la Légion étrangère à y être stationnée pendant la guerre d’Indochine.

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1949 - Opérations - Lao Cai - Cho Pa - Pho Lu - Coc Xam - Pac Khouang
Entre mars et mai 1949, la Cie Para maintenait l’ordre dans la région et menait des patrouilles entre Lao Cai et Cho Pa, et dans la direction de Pho Lu et Coc Xam. À la mi-mai, le lieutenant Audoye et ses hommes ont effectué une mission de liaison à Pac Khouang, un poste distant de deux jours de marche dans la jungle.

 

Déploiement à Ngoi Giom
– la dernière opération pour la Cie Para
– pour soutenir Ngoi Giom, un avant-poste français
– situé entre Lao Cai et Yen Bai
– l’opération a été effectuée par la 1ere Section
– le lieutenant Vion et ses 41 légionnaires
– le 21 mai, la section a embarqué à bord de trois Junkers JU 52
– des avions allemands utilisés par les Français en Indochine
– la section a sauté sur Lang Lom
– un village 70 km au sud-est de Lao Cai
– ensuite, ils ont marché à travers la jungle jusqu’à Ngoi Giom
– 9 km à l’ouest de Lang Lom
– situé près de la fleuve Rouge
– l’opération était une réaction aux attaques du Viet Minh
– dirigés vers les postes voisins de Dai Phac et Dai Buc
– tenue par des partisans
– les deux postes ont été attaqués et envahis le 19 mai

– le 24 mai, Ngoi Giom a été attaqué par le Viet Minh
– les rebelles ont utilisé des mortiers
– 2 légionnaires sont blessés
– l’un d’entre eux, le légionnaire Maingault, décédé le 5 juin
la toute dernière perte de la compagnie

 
Retour à Hanoi de Lao Cai
– le 29 mai, le déploiement à Lao Cai est terminé
– le détachement de la Cie Para est rentré à Hanoi
– le lieutenant Morin + PC + 2e Section

 
Dissolution de la Compagnie Parachutiste du 3e REI
– le 31 mai, à Hanoi, la Cie Para of 3e REI a été dissoute
– la toute première unité aéroportée de la Légion étrangère
– opérant au Tonkin pendant treize mois
– à partir du 1er juin, la Cie Para fusionnera avec le 1er BEP
– 3 officiers + 14 sous-officiers + 92 légionnaires
109 hommes au total

 

Cie Para: Juin 1949

1re Section a quitté Ngoi Giom
– le 6 juin, l’opération à Ngoi Giom est terminée
– la section détachée retournera à Hanoi
– les derniers éléments de la compagnie déjà dissoute
– placés dans un avant-poste perdu dans la jungle d’un secteur isolé
– une marche de trois jours a commencé
– le lieutenant Vion et ses hommes devaient atteindre Nghia Lo
– une ville de garnison française de la région
– 30 km au sud-ouest, à travers la jungle
– ils sont passés Lang Lom, Lang Chang et Gia Hoi
– à Gia Hoi, ils ont atteint la Route coloniale 32 (RC 32)
– de Gia Hoi, ils se sont dirigés vers Nghia Lo
– 18 km au sud-est
– le détachement est arrivé à Nghia Lo le 9 juin
– après une journée de repos, ils se sont divisés en trois groupes
– pour être transporté par Junkers à Hanoi entre les 11 et 13 juin
– les hommes du lieutenant Vion ont été les derniers éléments à rejoindre le 1er BEP

Sergent Heinz Hammermeister
– un membre de la Cie Para depuis le tout début
– un chef de groupe du détachement du lieutenant Vion
– l’un des rares ex-parachutistes de la compagnie
– un ancien Fallschirmjäger – le parachutiste allemand
– il a participé à Operation Merkur
– en Crète en 1941, au cours de la Seconde Guerre mondiale
– la toute première invasion aéroportée de l’histoire militaire
– à la mi-juin 1949, il a quitté Nghia Lo pour rejoindre le 1er BEP
– un mois plus tard, fin juillet 1949, il serait gravement blessé
– lors d’une accrochage avec le Viet Minh, dans le cadre de l’Opération Bastille
– le sergent Heinz Hammermeister est décédé le lendemain

 
Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1949 - Opérations - Ngoi Giom

Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1949 - Opérations - Ngoi Giom - Lang Lom - Lang Chang - Gia Hoi - Nghia Lo
Fin mai 1949, la Cie Para a mené la dernière opération aéroportée. Le lieutenant Vion et ses 41 hommes ont sauté sur Lang Lom, pour atteindre Ngoi Giom, un poste isolé et harcelé par le Viet Minh. Le légionnaire Maingault il y serait mortellement blessé et deviendrait la dernière perte de la compagnie. Par la suite, début juin, le détachement a dû traverser la jungle hostile pendant trois jours, pour atteindre Nghia Lo, une ville de garnison française.
Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1949 - Legionnaires - Hanoi
Légionnaires de la Cie Para du 3e REI à Hanoi, 1948. Ils sont les tous premiers éléments para de Légion à porter des bérets (type gurka encore). Les autres parachutistes de la Légion n’ont commencé à porter ce coiffure en opérations que au debut 1951.
Cie Para - Compagnie Parachutiste - 3 REI - Legion Etrangere - 1949 - Legionnaires - Hanoi - Gia Lam
Légionnaires de la Cie Para du 3e REI à l’aéroport de Gia Lam, 1948. Le légionnaire à gauche porte l’insigne et la fourragère du 3e REI.
3 REI - 3e REI - Cie Para - Compagnie Parachutiste - Legion Etrangere - 1948 - Insigne
L’insigne de la Compagnie Parachutiste du 3e REI. L’insigne a été créé en 1948 par le lieutenant Morin, commandant la compagnie.

 
———
 

Foreign Legion Info Shop - Banner

Avez-vous apprécié cet article? Vous pouvez aussi visiter notre boutique pour nous soutenir. Merci!
 


 

L’article original: Parachute Company of 3e REI

 

 

Principales sources d’informations:
JMO de la Cie Para du 3e REI
More-majorum
Pierre Montagnon: Les parachutistes de la Légion 1948-1962 (Pygmalion, 2005)
Raymond Guyader: La Légion étrangère en Indochine 1946-56 (Heimdal, 2011)
Martin Windrow: The French Indochina War 1946–54 (Osprey Publishing, 1998)
Symboles et traditions
Camps Militaires d’IDRON
Google Maps
Mapcarta.com
Wikipedia.org

 

 

Autres unités parachutistes de la Légion étrangère:
1st Foreign Parachute Regiment
3rd Foreign Parachute Regiment
1st Heavy Mortar Foreign Parachute Company
CERA – Foreign Airdrop Company

 

 

Cette page a été mise à jour le: 31 mai 2019

 

↑ Back to Top